Borobudur, plus grand temple bouddhiste au monde | Tārrā
temple

Borobudur – Plus grand temple bouddhiste au monde

C’est au cœur de l’immense île de Java en Indonésie que s’élève le majestueux Borobudur, plus grand temple bouddhiste au monde formant un carré d’environ 113 mètres de côté.

Haut lieu de culte et de pèlerinage pour les Javanais, Borobudur est un sanctuaire dédié à Bouddha. C’est à la fois un stûpa et vu du ciel il s’apparente à un gigantesque mandala, représentation bouddhique de l’Univers. Il est dit que son ascension guidera le pélerin dans sa quête de la délivrance, le « nirvana ».

Un colosse de pierre au milieu de 4 géants

À une quarantaine de kilomètres de Yogyakarta, la capitale de l’ancien royaume de Mataram, le site de Borobudur s’érige sur une colline dans la plaine de Kedu. Surnommée « le jardin de Java », cette plaine est réputée pour être un lieu sacré en raison de la fertilité de ses terres. Au loin, s’élèvent quelques-uns des géants de l’Indonésie : Sundoro et Sumbing au Nord-Ouest, ainsi que Merbabu et Merapi au Nord-Est, quatre volcans que l’on peut voir depuis le sommet du temple.

À l’Est de Borobudur se trouvent les temples de Pawon et Mendut. Les trois temples se trouvent sur un seul et même axe, formant une ligne parfaitement droite. Selon la population locale, cet alignement ne doit rien au hasard. La légende raconte que jadis, une route pavée et surmontée par deux hauts murs reliait entre eux les trois temples.

De nos jours, les bouddhistes javanais empruntent cette route à l’occasion du Vesak, pour se rendre à pied à Borobudur depuis le temple de Mendut. Le Vesak correspond à l’anniversaire de Bouddha et célèbre les trois grandes étapes de son existence : la naissance, l’éveil et la mort du Bouddha. Cette cérémonie religieuse a lieu chaque année lors de la pleine lune du mois de Mai.

Indonésie, Java, Borobudur, Bouddha, Sanctuaire
Borobudur, un sanctuaire dédié à Bouddha

Origines de Borobudur

L’origine de Borobudur est un mystère. Aucun écrit concernant sa construction n’a été retrouvé. Cependant, celle-ci aurait débuté aux alentours de l’an 800. À cette période, la dynastie Sailendra est à son apogée et règne en maître sur l’ancien royaume de Mataram à Java. Il aurait fallu 75 années pour que cette montagne de pierre bâtie par la main de l’homme, soit entièrement achevée. De par sa grandeur, Borobudur symbolisait la gloire de la dynastie Sailendra.

Indonésie, Java, Borobudur, stûpa
Les stûpa de Borobudur

Une merveille oubliée pendant près de 700 ans

Haut lieu de pèlerinage bouddhiste, le temple fut mystérieusement déserté par les fidèles, et complètement laissé à l’abandon à partir de l’an 1000. Les récits populaires qui ont traversé le temps racontent que la malchance et la souffrance planaient dans l’air à Borobudur et pouvaient s’abattre sans raison sur les pauvres pèlerins. Au-delà de ces légendes superstitieuses, l’abandon du temple de Borobudur s’explique également par une série d’éruptions volcaniques qui eurent lieu à cette période.

Déserté, le temple fut enseveli sous les nuages de cendres crachés par les volcans voisins. Puis, la jungle sauvage reprit ses droits et vint recouvrir Borobudur, pour le perdre dans l’immensité de sa forêt luxuriante, le contraignant à un sommeil forcé de plusieurs siècles.

Indonésie, Java, Borobudur, Temple perdu, Jungle
Le temple perdu au milieu de la jungle

La renaissance de Borobudur

Ce n’est que 700 ans plus tard que le temple allait refaire surface. Au début du XVIIIe siècle, Java est au centre d’une guerre opposant le Royaume-Uni et le Royaume de Hollande qui s’affrontent pour le contrôle de l’île. À la fin du conflit en 1811 et suite à la victoire du Royaume-Uni, Java devient possession de la Compagnie britannique des Indes orientales et se voit placée sous le contrôle de son administration.

Raffles
Thomas Stamford Raffles

Thomas Stamford Raffles est alors nommé gouverneur général de Java. Ce dernier, passionné par l’île et son histoire, est proche des Javanais avec qui il s’entretient régulièrement au cours d’une de ses pérégrinations. En 1814, alors qu’il est en déplacement à Semarang pour une tournée d’inspection, Thomas Stamford Raffles a vent d’un ancien récit populaire : un temple immense se trouverait caché au milieu de la jungle, non loin du village de Bumisegoro. Raffles ne pouvant s’y rendre lui-même, c’est sur ses ordres que l’ingénieur néerlandais H. C. Cornelius part en expédition à la recherche du monument, avec plus de 200 hommes à ses côtés.

Cornélius et ses hommes s’enfoncent au cœur de la dense forêt tropicale. Ils doivent se débattre avec vigueur face à la végétation abondante qui les sépare du grand temple. Ce n’est que deux mois plus tard, et à la force de leurs bras, que les hommes de Cornélius découvrent enfin le temple perdu. Il leur aura fallu abattre des centaines d’arbres, faire brûler la végétation envahissante pour découvrir ce joyau oublié au cœur de la forêt. Ils durent même creuser la terre pour révéler le monument enseveli. Après un sommeil de plus de 700 ans, le temple de Borobudur venait à nouveau de surgir de la terre.

Sous la gouvernance de Raffles, le site de Borobudur est entièrement restauré. L’histoire de ce temple millénaire retrouvé au fin fond de la jungle fait la renommée de Borobudur, attirant explorateurs, voleurs et chasseurs de trésors…

Trônant majestueusement depuis plus d’un millénaire, Borobudur reste aujourd’hui encore un lieu mythique pour les aventuriers désireux d’admirer de leurs propres yeux un joyaux brut qui a traversé les siècles.

Indonésie, Java, Borobudur, Coucher de soleil
La nuit tombe sur Borobudur…

 

À découvrir également : Le Mont Agung (Bali, Indonésie)

LAISSER UN COMMENTAIRE