Arnaques et escroqueries en voyage: 11 conseils qui sauveront votre portefeuille | Tārrā
Voyage argent arnaques

Arnaques et escroqueries en voyage: 11 conseils qui sauveront votre portefeuille

N’importe quel voyageur vous le confirmera: les arnaques en voyage sont courantes et peuvent lourdement gréver vos finances et ternir votre expérience sur place. Ceci est particulièrement marqué lorsqu’on voyage dans des pays émergents, d’autant plus dans les endroits touristiques.

Entre petites, moyennes et grosses escroqueries, la somme cumulée peut très facilement atteindre 30% de votre budget sur place, et ce même pour les voyageurs aguerris.

Suivez donc ces quelques conseils pour les éviter, votre porte-monnaie vous en remerciera!

Soyez au fait des prix justes

1) Renseignez-vous en amont sur les prix locaux

Cela peut paraître une évidence: renseignez-vous avant votre départ sur les prix locaux des dépenses classiques (hôtels, activités, bus, location de voiture etc.). Cela vous évitera en effet de payer le prix fort, surtout les premiers jours après votre arrivée.

A noter que dans un même pays, ces prix peuvent d’ailleurs fortement varier en fonction de l’endroit et de la saison. Ayez donc cela en tête.

Un précieux conseil: pour connaitre quel est le prix raisonnable de quelque chose, demandez à quelqu’un qui n’a pas d’intérêt à vous mentir.

Ex. les hôtels proposent très souvent des excursions, sur lesquelles ils prennent une (généreuse) marge. Ils ne vont bien évidemment pas vous dire que vous pouvez trouver la même chose et moins cher ailleurs…

PS: en tant que voyageur, vous payerez en général toujours un peu plus que si vous étiez un local.

2) Raisonnez en monnaie locale

Évitez de raisonner en euros: entre mauvais calcul de conversion (un zéro en trop…ce qui arrive plus souvent qu’on croit) et arrondi défavorable, vous risquez fortement de vous faire avoir, et tout seul en plus! Raisonnez donc en monnaie locale, et ce dès que vous commencez à préparer votre voyage. Vous n’aurez d’ailleurs très rapidement plus du tout besoin de faire la conversion (cela reste tout de même utile pour avoir un point de comparaison ou pour suivre ses comptes lorsqu’on retire de l’argent).

3) Prenez des taxis qui utilisent bien le compteur

Demandez au chauffeur d’enclencher le compteur car il le fera rarement spontanément. Si votre chauffeur refuse, prenez tout simplement un autre taxi. Jetez un petit coup d’œil sur la route sur votre GPS pour vous assurer que votre taxi ne vous ballade pas à travers la ville pour faire tourner le compteur.

PS: pour ceux qui ne connaissent pas maps.me, c’est une application GPS hors ligne (pas besoin d’avoir internet donc, il suffit de télécharger la carte en amont). Extrêmement utile en voyage lorsqu’on a pas de réseau.

Que faire si tous les taxis refusent de mettre le compteur? Il y a des endroits où c’est en effet le cas. Dans ce cas calculez approximativement le prix que devrait coûter la course. Pour cela, saisissez dans maps.me votre destination, vous obtiendrez alors la distance. Vous n’aurez plus qu’à multiplier cela par le prix au kilomètre pour une course (indiqué dans tous les guides de voyage).

4) Changez votre argent à un taux correct

Pour cela, il suffit de comparer en termes de pourcentage l’écart entre le taux officiel et le taux proposé. Jusqu’à 3% c’est un taux honnête, au delà de 5% vous vous faites avoir.

PS: de manière générale, privilégiez les retraits par carte bancaire aux bureaux de change.

Convenez des prix en amont

5) Convenez toujours du prix en amont

S’il n’y avait qu’un seul conseil à retenir, ce serait celui là: soyez sûr que dans la quasi-totalité des cas où vous dérogerez à cette règle, vous vous ferez avoir.

Ayez donc le réflexe, particulièrement lorsque vous prenez un taxi ou encore que vous commandez dans un restaurant où tous les prix ne sont pas affichés.

6) Assurez-vous en amont qu’il s’agit du prix total

2 cas ressortent particulièrement:

  • Taxis et tuktuks: assurez-vous bien que le prix défini est pour tous les passagers, et non par passager (arnaque très courante en Asie)
  • Hôtels: idem, assurez-vous bien que le prix annoncé est par chambre et non par personne (arnaque pas spécialement courante, mais pas rare non plus)

Soyez particulièrement vigilent à certains moments

7) Soyez vigilent à votre arrivée

S’il y a un moment dans votre voyage où vous êtes le plus vulnérable vis à vis des escroqueries, c’est celui-ci: vous arrivez tout juste, vous n’êtes pas bien au fait des prix et vous êtes fatigué. Pour les escrocs, les gares et les aéroports sont donc l’endroit idéal.

Ne suivez donc pas les rabatteurs quels qu’ils soient et adressez-vous directement au guichet si vous prenez les transports en commun ou rejoignez la file d’attente pour les taxis (demandez ou suivez les locaux si vous ne savez pas où elle se trouve).

PS: si vous prenez un taxi, ayez bien en tête les points 1, 5 et 6

8) Soyez vigilent lorsque vous êtes sollicité

Sans entrer dans la paranoïa, gardez cela en tête, surtout dans les endroits particulièrement touristiques: lorsqu’on vous aborde spontanément pour un prétexte quelconque, c’est très souvent dans le but de vous vendre quelque chose, de vous rabattre quelque part, ou de vous soutirer de l’argent d’une façon ou d’une autre.

A noter que ce point ne s’applique pas dans les endroits peu touristiques et reculés: on vous abordera fréquemment et sans mauvaises intentions, bien au contraire.

9) Soyez vigilent lorsque quelque chose vous semble particulièrement inhabituel

Ce conseil peut paraître un peu vague; les stratagèmes des escrocs étant infinis. Avec le recul, on se rend compte que très souvent quelque chose aurait pu nous mettre la puce à l’oreille, voire même que c’était cousu de fil blanc.

Un petit exemple pour illustrer ceci:

Vous êtes à scooter et un policier vous arrête pour vérifier si vous avez un permis international. Comme 99% des voyageurs, vous n’en n’avez pas. Il vous demande de vous acquitter d’une amende de 100€.

Mais ce policier, c’est en fait un escroc avec un faux uniforme et une plaque factice. 2 choses peuvent vous mettre la puce à l’oreille:

  • Il a répété « Je suis de la police » 3 fois en l’espace d’une minute
  • Il a une veste de civil par dessus son uniforme

Vous flairez l’arnaque, mais vous n’êtes pas à 100% sûr que ce ne soit pas un vrai policier… Que faire dans ce cas? Dites que voulez aller payer l’amende au poste de police.  Il vous propose alors une ristourne: 100€ si vous payez maintenant, 200€ si vous payez au poste de police. Voila, vous en avez la certitude désormais. Vous pouvez refuser fermement; il vous laissera rapidement tranquille.

Anticipez les moments où vous pourriez ne pas avoir le choix

Vous comptez vous rendre dans une zone reculée? Vous débarquez sur une île où il n’y a qu’un ou deux hôtels? Organisez-vous un minimum en amont pour vous prémunir d’éventuelles déconvenues financières!

PS: je précise que ce n’est bien sûr pas systématique, bien heureusement. Mais bien que de manière générale les escroqueries soient moindres dans les zones peu touristiques, l’appât du gain peut parfois prendre le dessus…

10) Organisez vos transports en amont dans les endroits reculés

2 situations relativement courantes :

  • Vous arrivez de nuit dans un endroit peu touristique où votre hôtel est un peu éloigné de là où votre bus vous a déposé: il y a de très fortes chances que les quelques taxis qui vous attendent à la sortie vous fassent payer un prix exorbitant pour la course. Vous n’avez pas vraiment le choix (ils se sont entendus entre eux sur les prix) et vous êtes fatigué, et même si vous parviendrez un peu à négocier, vous payerez le prix fort. Que faire donc? Réservez en amont un taxi auprès de votre hôtel
  • Vous vous rendez sur une petite île peu touristique et vous avez négocié le trajet pour vous y rendre avec l’un des seuls bateaux disponibles. Vous souhaitez désormais retourner sur le continent. Le prix qu’on vous annonce pour le trajet retour est le double de celui que vous avez payé pour l’aller…Que faire donc? Convenez en amont du prix du trajet retour (vous n’êtes pas obligé de convenir de la date si vous souhaitez avoir une certaine flexibilité).

11) Réservez vos hôtels en amont dans les endroits reculés

Une situation relativement courante:

  • Vous arrivez sur une petite île ou dans un endroit reculé où il n’y a qu’un ou deux hôtels. Le prix de la chambre qu’on vous annonce est le double de ce qui était indiqué dans votre guide de voyage, que vous ne manquez pas de souligner. On vous dit alors que le prix indiqué dans votre guide n’est plus à jour (votre guide de voyage est pourtant récent…). C’est peut-être vrai, ça ne l’est peut-être pas, quoiqu’il en soit vous n’avez pas vraiment le choix… Que faire donc? Réservez vos hébergements en amont dans les endroits isolés (vous n’êtes pas obligé de réserver toutes les nuitées si vous souhaitez conserver une certaine flexibilité. Convenez cependant en amont du prix des nuitées supplémentaires)

Petit conseil: achetez une carte SIM

 

Susceptible de vous intéresser:

Petite liste d’objets bien pratiques pour un voyage aventure

Recevez gratuitement votre itinéraire 100% sur mesure

LAISSER UN COMMENTAIRE